Le British  
   
Accueil
Notre Chatterie
Nos mâles
Nos femelles
Mariages
Chatons
Album photos
A savoir
Nous contacter

 

Les origines du chat British Shorthair

Durant la seconde moitié du XIXe siècle, les Anglais, grands amateurs d’animaux, décidèrent de sélectionner une race de chats qui soit typiquement anglo-saxonne. Ils partirent de leur chat autochtone – qui n’était peut-être pas si autochtone que cela puisqu’on le disait descendre du chat italien et importé en Grande-Bretagne par les Romains à l’époque de la conquête de l’île – dont ils renforcèrent la structure en l’alourdissant un peu, élargirent la tête et augmentèrent le poil, tout cela grâce à une sélection attentive.

Ce chat fut présenté officiellement à l’exposition féline de Londres en 1871, qui était en fait la première dans l’absolu. Mais il connut son véritable moment de gloire vingt ans plus tard, lorsqu’un livre, écrit par H. Weir, lui fut entièrement consacré. Le titre même était significatif : Our Cats and All About Them, ce qui veut à peu près dire : « Nos chats et tout ce qui les concerne ».

À la fin du siècle dernier, sa chance commença à tourner, la mode s’orientant vers des chats plus exotiques. Après la guerre, on réussit à le sauver en croisant les quelques exemplaires restants avec des Persans, dont la morphologie est très proche. Cela permit de renouveler la robustesse initiale, d’alourdir un peu l’ossature et d’obtenir un poil encore plus épais et fourni. Même sa santé s’améliora grâce à ces croisements, qui le rendirent extrêmement fort.

Portrait du British 

Le British est un chat de taille moyenne à grande, construit tout en rondeur.
Sa grosse tête ronde, en forme de pomme, est éclairée par deux grands yeux, ronds eux aussi et très expressifs. Les oreilles sont plutôt petites et bien espacées, respectant ainsi l’arrondi de la tête. L’encolure est trapue et courte. Le corps est puissant et musclé avec des épaules et des hanches larges et rondes.

Les pattes sont solides et fermes, la queue plutôt courte et arrondie à l’extrémité.

Chez le British Shorthair, la fourrure est courte, dense et dressée avec un sous-poil important. Parfois les poils s’entrouvrent comme les brins d’un tapis de laine. Chez le British Longhair, la fourrure mi-longue a la texture du mohair. Elle est plus fournie sur la collerette et l’arrière des pattes. L'introduction de Persan chez le British a favorisé l'émergence du bleu alors très populaire. Aujourd'hui, toutes les couleurs sont reconnues.

Couleurs du British

Le chat British existe dans une très grande variété de couleurs.

LES ROBES UNICOLORES

Les couleurs de base...

Le NOIR
Le standard demande un noir de jais, uni, intense, sans ombre roussâtre, sans poil blanc ou gris

Le BLEU (dilution du noir)

La couleur la plus répandue dans la monde félin. En effet, presque toutes les races, ont une variété de bleu

Le CHOCOLAT

Couleur rare, très recherchée. Marron brun assez clair, brun noisette, grain de café, de chocolat à croquer à chocolat au lait.

Le LILAC (dilution du chocolat)

Couleur rare. Gris taupe, gorge-de-pigeon, beige rosé extrêmement pâle demandé, homogène, sans marque.

Le CINNANMON

Couleur rare, très chaude, attrayante. Brun-Roux, cannelle..

Le FAWN (dilution du cinnamon)

Couleur délicate, très pâle, pouvant paraître fade. Dilution du cinnamon, beige pâle, sable blond, à peine gris-rose.

Le ROUX

Couleur très chatoyante. Le standard demande un roux foncé, uni, chaud, Tous les tons de roux sont acceptés, mais le plus chaud et le plus foncé est toujours préféré.

Le CREME (dilution du roux)

Couleur rare dans la nature. Poudre de riz, houppette, ton très pâle de beige. Le standard demande un crème pâle et uniforme, régulier...

Le BLANC

La couleur la plus difficile. Elle doit en effet demeurer pure, immaculée, ce qui n'est pas une mince affaire. La salive et les larmes ont tendance à teindre la fourrure en brun jaune, y compris les zones génitales, les pieds et les jarrets. Le blanc, on le devine, demande un entretien quotidien et minutieux
En génétique, le blanc n'est pas considéré comme une couleur mais comme un manteau courant masquant une autre couleur (phénomène d'épistasie).

 

Les torties...

TORTIE
Cette couleur étonnante, privilège des femelles, qui porte aussi le nom d'écaille de tortue, est une mosaïque de petites surfaces rouges et noires juxtaposées comme un puzzle
La robe idéale se compose d'un poil rouge, d'un poil noir, etc. Le noir doit être lisse, de jais, dense, le rouge chaud et brillant. Quelques marques fantômes tabby peuvent se voir sur les torties plus rousses que noires.La fourrure est lisse, brillante, assez lourde, souple.

Le BLEUE CREME
Dilution du tortie. Le rouge passe au crème et le noir vire au bleu. Les couleurs doivent être pâles dans les mêmes proportions et les mêmes répartitions que les torties. La fourrure est, cette fois, laineuse, épaisse, dense, mate, s'emmêlant facilement.

Le CHOCOLAT TORTIE
Couleur très chaude, due au mélange de poils chocolat brun chaud et de poils roux. Fourrure lisse et brillante.

Le LILAC TORTIE
Subtil mélange de crème et de lilac, un beige rosé qui donne un ton sur ton des plus délicats. Fourrure laineuse, dense, mate.

Le CINNAMON TORTIE
Couleur assez rare. Méli-mélo de caramel, cannelle, brun clair et roux, très ton sur ton.

Le FAWN TORTIE
Couleur très délicate et rare. Dilution du cinnamon tortie, qui passe au miel doré, tandis que le roux vire au crème.

Le TORTIE TABBY OU TORBIE
Toutes les torties précédemment décrites peuvent se rencontrer en tabby (mackerel, spotted, ticked, tipped, classic). Le mélange des couleurs reste le même, mais, par-dessus doivent s'inscrire le plus nettement possible les dessins tabby.

Le SILVER TORTIE TABBY OU SILVER TORBIE
Toutes les torties tabby ou torties porteuses du gène silver sont des silver torbies, aux couleurs splendides car vives et contrastées.

 Les smoke...

La robe smoke est une robe « à effets ».
Lorsque le chat est à l’arrêt, la robe semble être unie, mais quand le chat bouge, on s’aperçoit que la base du poil (côté peau) est blanche.
 

LES ROBES PARTICOLORES,
Ce sont des robes composées de deux ou trois couleurs de base, dont impérativement DU BLANC.

LES ROBES BICOLORES,
Ce sont des robes composées d'une couleur de base ET de blanc.

LES ROBES TRICOLORES,
 Ce sont des robes composées d'une couleur de base et de roux ou de crème ET de blanc.

Caractère du British 

On est immédiatement séduit par son aspect «gros nounours» puis quand on le connaît mieux on l'aime pour son caractère, calme et posé, toujours présent sans être envahissant,  le British offre une alternative apaisante à ceux qui sont stressés par la vie moderne et qui peuvent se ressourcer à son contact. 

Le British partage totalement la vie de la famille, très curieux, il vous suivra partout en surveillant vos moindres gestes, son plus grand bonheur étant d'être auprès de vous.
Il veut participer à la vie de la maisonnée, savoir et comprendre ce qui se passe autour de lui. Son plus grand bonheur c’est d’être auprès de vous et de vous observer.
Le british shorthair est un chat très proche de son maître.

Il sait parfaitement se faire comprendre, il est tellement expressif que l’on peut dire de lui « il ne lui manque que la parole »

Sa grande faculté d’adaptation en fait un chat qui se plait aussi bien en compagnie d’enfants, même très jeunes, que de chiens ou d’autres chats. Chat d’appartement, il vous accompagnera sans problème, en voyage, en voiture, à l’hôtel, chez des amis

 L’entretien du British

La fourrure de ce chat ne réclame pas d'entretien particulier, un bon brossage hebdomadaire suffit à  éliminer le poil mort. Cette opération doit être effectuée plus fréquemment en période de mue, qui se produit généralement au printemps, où l’on note une perte de poil et de sous-poil plus importante.

Le jeu : Il aimera le jeu tout au long de sa vie, et de préférence, ceux que vous voudrez bien jouer avec lui.

Accueil